Le nouveau louveteau de la famille du léopard Powercat

Deux moteurs de 370 ch ont propulsé la coque 1 à 23 nœuds lors des essais en mer.

Lors d’une journée de brise au Palm Beach International Boat Show de cette année en mars, le stand de Leopard était rempli de visiteurs chics, vêtus de pastel, désireux de visiter les yachts exposés. Leopard 40 Powercat, le plus récent des trois catamarans à moteur de la marque, était une fois de plus sous les feux de la rampe.

Le modèle a été présenté en première mondiale au Miami International Boat Show le mois précédent, tandis que la coque 2 a été allouée pour la première européenne du modèle au Salon International du Multicoque sur la côte sud de la France en avril.

Au salon de Palm Beach, le 40 pieds a attiré des familles et des couples, qui se sont relayés pour explorer les caractéristiques de ce nouveau catamaran passionnant, conçu pour réaliser les rêves de voyage les plus excitants.

Le 40 Powercat peut être équipé de panneaux solaires

Une famille vêtue de tenues fleuries rose pâle est montée à bord du yacht pour inspecter le salon aéré et lumineux. Avec une myriade d’espaces de rangement bien rangés à plusieurs endroits, dans les cabines douillettes et sous le siège du capitaine, le modèle permet à ses occupants de voyager avec style et confort.

Plus qu’un simple chat

Conçu par Alexander Simonis de Simonis Voogd Design, le 40PC est étonnamment spacieux, avec notamment une largeur de près de 22 pieds et un flybridge spacieux que Leopard décrit comme “le plus grand jamais vu sur un navire de 40 pieds”.

Cependant, chacun de ses espaces sociaux – cockpit arrière, flybridge, salon, pont avant – offre essentiellement un cadre intime pour un groupe de six personnes, en comparaison avec les modèles 46PC et 53PC de la série powercat, qui s’adressent tous deux à des groupes plus importants de huit personnes ou plus.

Alexander Simonis a créé un extérieur particulièrement net

Comme ses grands frères, le 40PC présente des lignes nettes et un design moderne, où les salles des machines sont facilement accessibles.

De loin, le catamaran semble prêt à offrir une expérience élégante, efficace et performante, et il répond aux attentes. Équipé de deux moteurs de 250 ch en standard, il offre la possibilité de passer à des moteurs de 320 ch ou 370 ch, qui permettent au powercat d’atteindre plus de 20 nœuds et de naviguer à environ 17 nœuds.

LIRE AUSSI  Le carnet de commandes du groupe Ferretti atteint presque 1,5 milliard d'euros
Les coques abritent de grandes cabines

Pour monter à bord, les invités peuvent emprunter l’un ou l’autre des escaliers symétriques situés de part et d’autre de la plate-forme arrière, flanquée de deux lignes électriques de quai. Le cockpit est équipé d’un canapé fixe orienté vers l’avant et d’une table, avec des fauteuils de direction pliables offrant des places assises supplémentaires.

Les ponts latéraux permettent d’accéder à l’ensemble du bateau. Les garde-corps des deux côtés de la superstructure augmentent la sécurité des passagers, tout comme les doubles garde-corps enveloppants. Le pont avant est également accessible par la porte du salon avant, une caractéristique spéciale des modèles Leopard depuis 2010.

Les larges ponts latéraux et les garde-corps permettent d’accéder au pont avant.

La proue est équipée au centre de bains de soleil, dont un simple à tribord et un double à bâbord, tous deux avec des appuis-tête intégrés. La zone de bronzage s’étend jusqu’à la proue, où au moins deux personnes peuvent s’allonger horizontalement.

Une conception astucieuse prévoit un large espace de rangement sous les coussins de bain de soleil. C’est l’idéal pour les voyageurs modernes qui souhaitent recevoir des invités tout en conservant une apparence minimale, sophistiquée et ordonnée.

La porte du salon avant mène au pont avant.

Le meilleur espace extérieur est sans aucun doute le flybridge, auquel on accède depuis le cockpit par un escalier situé à bâbord. Les marches mènent à l’extrémité avant du flybridge, où le poste de pilotage supérieur se trouve à tribord et dispose d’une double banquette avec un dossier mobile.

Le poste de pilotage comporte un tableau de commande équipé d’écrans Raymarine et Yanmar, ainsi qu’un pare-brise bas à l’avant et de part et d’autre du flybridge.

Le grand flybridge est équipé d’un canapé en forme de C qui fait face à un bar et à une banquette.

A tribord se trouve le principal espace social, un canapé en forme de C avec une table, qui est disponible en teck ou en fibre de verre et est équipé de plusieurs porte-gobelets, permettant aux invités de ranger en toute sécurité des boissons fraîches lors d’une journée chaude.

À bâbord se trouve un bar humide et un canapé double à l’avant, ce qui permet de disposer de quatre places assises, idéales pour les conversations et les cocktails. Il y a également un grand espace dégagé à l’arrière qui peut être utilisé comme le propriétaire le souhaite. Dans l’ensemble, le flybridge offre un environnement confortable pour se détendre et profiter de la brise marine, offrant une visibilité à 360 degrés, ce qui en fait l’endroit privilégié du yacht pour les vues panoramiques.

LIRE AUSSI  Sanlorenzo lance le premier 57Steel
Le cockpit arrière est équipé d’un long canapé et d’une table pour les repas en plein air.

Une autre caractéristique essentielle du modèle est l’accent mis sur la sécurité, et l’étiquette rouge avec le mot “Fire” est présente sur de nombreux espaces de rangement pour indiquer où se trouve l’équipement de sécurité. En outre, certaines surfaces du pont avant sont creuses pour permettre l’évacuation rapide de l’eau si une vague ou un jet d’eau s’abat sur la proue.

Intérieur élégant

Le salon est accessible depuis le cockpit arrière par une porte coulissante ou depuis le pont avant par une porte avant. Commençant à l’arrière, le salon comprend une réfrigération pleine hauteur à tribord et une cuisine en forme de L à bâbord, où l’équipement comprend une cuisinière, un four, un évier, un lave-vaisselle, un égouttoir à vaisselle et de nombreux rangements.

Cuisine en L à bâbord et réfrigération à tribord

En cas de besoin, l’espace réservé au séchage de la vaisselle peut être transformé en double évier. A proximité se trouve un comptoir caché qui peut être agrandi, avec des prises électriques idéales pour brancher une machine à café. Le plan de travail de couleur crème est raffiné et sophistiqué.

Lors de la préparation des repas ou des boissons, la cuisine offre un espace spacieux pour recevoir des invités. Les concepteurs ont veillé à ce que les commandes électriques soient facilement accessibles près de la cuisine, afin que les personnes puissent garder un œil sur les indicateurs lorsqu’elles se trouvent dans cette zone.

Le salon est composé d’un canapé en L qui fait face à une chaise simple, à l’arrière du gouvernail.

Le salon avant comprend un canapé en L à bâbord et un fauteuil face à tribord, à l’arrière du poste de pilotage inférieur, dont le dossier est réglable. Fini dans d’élégants tons gris et crème, l’intérieur comporte de nombreuses grandes fenêtres, offrant une vue panoramique sur l’océan depuis le salon et accentuant la sensation d’aération de cet espace baigné de lumière.

L’angle de l’écran de télévision, monté sur une rallonge fixée à la cloison, peut être réglé pour les personnes assises sur le canapé en L ou le fauteuil en vis-à-vis. Le tapis moelleux et le tissu confortable des coussins créent une atmosphère détendue et un lieu propice à la conversation.

LIRE AUSSI  Le Prestige M8 : Une maison sur l'eau
Dans la coque tribord, la suite parentale dispose d’un bureau sous le téléviseur.

A tribord, le siège de barre est équipé d’un espace de rangement en dessous. De plus, les écrans Raymarine, le joystick et le système de surveillance permettent au skipper d’être au courant de tout ce qui se passe. Le panneau de contrôle permet au skipper de surveiller les données telles que le niveau des réservoirs, la vitesse et bien d’autres choses encore.

L’escalier à tribord mène à la cabine principale, qui commence à l’arrière avec un lit double orienté vers l’avant. La cabine dispose également d’un bureau central sous un grand téléviseur réglable, tandis qu’à l’avant se trouvent un placard sur toute la hauteur, des tiroirs des deux côtés et d’autres rangements avant une salle de bain attenante avec une grande douche dans le coqueron avant.

À l’avant, de nombreux rangements et une salle de bains attenante.

L’escalier situé à bâbord descend vers les deux cabines d’invités, qui disposent chacune d’un lit en îlot et d’un miroir en pied, et partagent une salle de bain. Dans toutes les cabines, la lumière douce et chaude des lampes à variateur de lumière le long des plafonds procure une sensation de confort, tandis que les fenêtres sont équipées de stores. Chaque cabine est également équipée d’un dispositif de sécurité incendie.

Tous les modèles Leopard, y compris les versions destinées à la location pour The Moorings et Sunsail, sont construits au Cap par Robertson & Caine, l’un des principaux constructeurs de yachts d’Afrique du Sud.

La cabine d’invités avant partage une salle de bain

Comme ses modèles frères, le 40PC est disponible pour le charter et les propriétaires privés dans le cadre d’un programme de gestion par The Moorings, tout en offrant l’entrée la plus abordable dans la célèbre famille des powercats de Leopard.

Cet article a été publié pour la première fois sur Yacht Style.

Pour plus d’informations sur les yachts, cliquez ici.

author avatar
Marie Rédactrice
Rédactrice chez Produit Luxe. Passionnée par les bateaux de plaisance, j'aborde ce sujet et son actualité sur produit-luxe.com
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts