James Clayton parle de l’essor des superyachts dans la région Asie-Pacifique

James Clayton, Directeur des ventes, Simpson Superyachts

Selon les rapports de l’industrie, le nombre de superyachts dans la région Asie-Pacifique a connu une augmentation notable, avec une moyenne de 100 superyachts de plus de 30 mètres visitant la région chaque mois – et ce chiffre est en augmentation.

Rien qu’à Hong Kong, plus de 100 superyachts de plus de 30 mètres sont enregistrés, ce qui représente une augmentation de 10 % des enregistrements au cours de la dernière année fiscale. Cette augmentation est emblématique de l’intérêt croissant pour les expériences maritimes de luxe parmi les personnes fortunées de toute l’Asie.

J’attribue cette croissance à plusieurs facteurs, notamment à l’augmentation de la richesse de la région et à un changement culturel qui permet d’adopter le style de vie exclusif de la navigation de plaisance. L’Asie est devenue un point chaud pour les amateurs de superyachts, avec plus de 25 000 îles à explorer, en grande partie grâce à deux des plus grands archipels du monde, l’Indonésie et les Philippines.

La diversité de la nature intacte attire les propriétaires de yachts désireux d’explorer des eaux plus inconnues, la région offrant l’attrait de l’exploration de côtes vierges et d’îles paradisiaques isolées.

Hong Kong et la Chine, avec leurs économies en croissance rapide, ont pris le devant de la scène sur le marché régional des superyachts, mais d’autres pays de l’APAC comme Singapour, la Thaïlande et l’Indonésie ne sont pas loin derrière. L’Australie, quant à elle, est un marché de superyachts déjà développé et mature, avec d’importantes opportunités de croissance.

LIRE AUSSI  Lagoon 51 est le fer de lance de l'orientation écologique du leader du catamaran.

En fait, nous assistons à une diversification des intérêts dans toute la région. Les clients ne recherchent pas seulement un bateau, ils investissent dans une expérience de vie unique, et un superyacht leur ouvre tout un monde d’opportunités.

Kamakasa, le deuxième Sanlorenzo Alloy
Kamakasa, le deuxième alliage de Sanlorenzo

En ce qui concerne les préférences en matière de navires, on observe une tendance notable vers des superyachts plus grands, plus avancés sur le plan technologique et dotés de systèmes de propulsion alternatifs.

Les acheteurs avisés d’Asie sont de plus en plus attirés par les superyachts dotés d’équipements de pointe, de systèmes de navigation ultramodernes et de technologies écologiques telles que les systèmes de piles à combustible au méthanol récemment présentés et les générateurs alternatifs alimentés par l’énergie naturelle avec des turbines éoliennes et des panneaux solaires.

Cette évolution s’inscrit dans un mouvement global de l’industrie des superyachts en faveur de la durabilité et de l’innovation.

Toutefois, les perturbations actuelles de la chaîne d’approvisionnement mondiale ont posé des problèmes qui ont affecté la livraison en temps voulu des superyachts en Asie. La pandémie a révélé des vulnérabilités dans la chaîne d’approvisionnement, ce qui a eu un impact sur les calendriers de production et, par conséquent, sur les délais de livraison. C’est un obstacle que l’industrie s’efforce de surmonter pour répondre à la demande croissante.

La réponse aux longs délais d’attente peut être un superyacht de courtage de qualité, car il y a actuellement une bonne disponibilité sur le marché dans les segments 40-50m et 50-80m. Au cours de l’été, Simpson Superyachts a vendu le 44.5m Kamakasaqui a été livré en 2020 et qui est la deuxième coque de la série Alloy de Sanlorenzo.

LIRE AUSSI  Débuts au salon nautique pour 100 Sunreef Power

Je suis optimiste quant à la croissance continue du marché des superyachts en Asie-Pacifique. Le potentiel de cette région est immense. Tout en relevant les défis liés aux réglementations incohérentes et au manque de places de port de qualité pour les superyachts dans certains endroits clés, nous avons également la possibilité de redéfinir l’expérience de la navigation de plaisance de luxe en collaboration avec nos clients en Asie.

Aujourd’hui basé à Hong Kong, Clayton est directeur des ventes de Simpson Superyachts, qui fait partie du groupe Simpson Marine. Ses vingt ans d’expérience dans l’industrie des yachts comprennent plus de huit ans passés chez Benetti en tant que directeur général pour les Amériques du chantier naval italien, et il connaît bien le marché asiatique, ayant passé de nombreuses années en Malaisie et à Singapour.

[email protected]
www.simpsonsuperyachts.com

Cet article a été publié pour la première fois sur yachtstyle.co

Pour plus d’informations sur le yachting de luxe, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts