Le nouveau navire amiral dynamique de Beneteau : Oceanis Yacht 60

L’Oceanis Yacht 60 présente une coque dessinée par Robert Biscontini.

Après avoir lancé la série des Oceanis Yacht avec le 62, Beneteau a poursuivi en 2020 avec l’Oceanis Yacht 54, la désignation “Yacht” différenciant les modèles de croisière haut de gamme du reste de la série Oceanis, qui s’étend désormais du 30.1 au 51.1.

Lors d’une navigation d’essai au large de Barcelone, nous avons été séduits par les performances et la maniabilité du 54, qui le rendent adapté à une famille ou à un équipage réduit – ce qui est souvent le cas.

La coque élégante a une longueur de près de 58 pieds, alors que la longueur hors tout est plus proche de 62 pieds.

L’Oceanis Yacht 60 que nous avons découvert au Yachting Festival de Cannes en septembre dernier se distingue par une silhouette encore plus élégante. Sa taille et les lignes de son bimini rigide lui confèrent une stature plus imposante, plus moderne, plus racée, alors que les premières ventes à Taiwan par Simpson Marine indiquent son adaptation aux eaux asiatiques et sa popularité auprès des marins de la région.

Comme pour son petit frère, le dessin de la coque de l’Oceanis Yacht 60 est issu de la planche à dessin de l’Italien Roberto Biscontini, qui a également dessiné le First 53, le plus grand modèle de la gamme First.

Les deux postes de pilotage ont tout à portée de main

Au-delà de la performance pure, l’équilibre sous voile de ces bateaux en navigation crée une liberté pour le plaisancier dans le sens où l’on peut atteindre de superbes vitesses moyennes sans être un grand coureur ou même sans le pousser, pendant que vos compagnons profitent d’une balade confortable.

L’angle de gîte modéré à toutes les allures donne une impression de sécurité et de sérénité, ce qui est l’essence même d’un “yacht”. Mais que faut-il de plus pour obtenir ce statut convoité ?

Un délicieux cockpit central

En montant à bord, via une passerelle hydraulique, le large pont donne une aisance de mouvement naturelle, aidée par une ergonomie très aboutie.

LIRE AUSSI  Surréaliste, le premier Sunreef 60 Eco prend la mer
Le cockpit peut être recouvert d’un auvent rétractable.

Lorenzo Argento, designer italien d’intérieur et d’extérieur, a créé des espaces de détente modulables qui peuvent être utilisés dans toutes les situations. Sous le bimini rigide, dont la capote peut être rétractée pour profiter du soleil ou des étoiles, un cockpit central a été conçu pour faciliter la circulation.

De part et d’autre d’une allée principale, deux tables peuvent accueillir 10 personnes pour un repas ou s’abaisser sur simple pression d’un bouton pour se transformer en chaise longue. Deux autres chaises longues sont installées dans cet espace sous le toit rétractable, tandis que deux autres se trouvent à l’avant du mât.

Les canapés symétriques en forme de L sont partiellement protégés.

Un beau pont arrière complète les espaces de “détente”, qui évitent tout mélange avec les zones de navigation. Les équipements de navigation sont regroupés aux postes de barre, il n’est donc pas nécessaire de lâcher la barre pour régler, ajuster ou réduire la voilure. A noter que le passage d’un bout à l’autre du pont se fait sans avoir à enjamber d’hiloire.

Avec des escaliers partant de la plate-forme de bain et des marches bien cachées sur les ponts latéraux, les déplacements sont simples et sûrs, même pour les distances les plus courtes, ce qui donne l’impression d’être dans un espace de pont plat.

Intérieur du High Standing

Cette facilité de mouvement est confirmée par la descente large et douce menant à un intérieur très spacieux, qui comprend un salon, une salle à manger et une cuisine centrale sur toute la largeur du bateau. Les trois salles de bains sont situées aux extrémités du bateau.

Lorenzo Argento s’est chargé de la conception de l’intérieur

L’intérieur peut être aménagé en noyer, pour une atmosphère très intime, ou en chêne, pour un effet plus lumineux, tandis que l’agencement a été conçu pour rendre chaque mouvement fluide et facile.

LIRE AUSSI  Asia Yachting s'associe à BlackOrange

Lors de notre visite à bord, nous devions être une douzaine – dont Argento – dans le carré, sans que personne ne se gêne. La table à cartes semi-circulaire et son siège baquet permettent au propriétaire de profiter de la vie à bord avec ses amis.

Le canapé et la table à cartes incurvée se trouvent à tribord de la salle à manger principale.

La cuisine pleine largeur, séparée en deux zones, dispose d’espaces de travail et d’équipements complets. D’un côté, il y a des installations de réfrigération de grande taille et de l’autre, le poste de cuisson et de service rapproche les possibilités culinaires de ce que l’on trouve à terre.

Chaque cabine dispose d’une salle de bain avec douche séparée. Une porte du salon permet de transformer l’une des salles de bains de la cabine arrière en toilettes pour les hôtes de jour.

Côté tribord de l’élégante cuisine pleine largeur.

La suite du propriétaire à l’avant est très spacieuse et lumineuse, avec quatre écoutilles dans le pont. Son lit en îlot orienté vers l’avant se trouve devant la salle de bain attenante et à l’abri des regards indiscrets, ce qui renforce l’aspect privé du yacht, tandis que l’espace de rangement comprend une armoire complète.

Les équipements qui font un yacht

Ces espaces de vie et de rangement – à l’exception de la cave à vin, un peu petite – contribuent au confort que l’on attend d’un bateau plus grand. Néanmoins, c’est à la somme des équipements, à la qualité des finitions et à la cohérence de l’ensemble que l’on reconnaît un véritable “yacht”.

Située à l’avant, la cabine principale, très lumineuse, dispose d’un lit orienté vers l’avant

Beneteau a également prévu une liste exhaustive d’options pour aménager votre Oceanis Yacht 60 selon vos attentes et votre programme de navigation, le tout en accord avec le service Premium de la marque qui vous accompagne jusqu’à la prise en main.

LIRE AUSSI  Fonctionnement des signatures absolues à la volée 52

A en juger par ce modèle, rien ne manque pour créer une expérience confortable à bord. Climatisation, multimédia, sellerie et literie de qualité, stores haut de gamme, lave-vaisselle et lave-linge offrent presque tout le confort souhaité et la plupart des besoins.

La salle de bains principale sépare la chambre du salon.

Sur le plan technique, les systèmes Ship Control et Seanapps permettent au skipper et/ou au propriétaire de gérer les équipements embarqués à la fois à bord et à partir d’un smartphone, ce qui améliore la sécurité et réduit les préoccupations. Le choix de l’enroulement dans le mât – le système AST développé en association avec Harken – élimine l’effort de virement et de réglage des voiles, et limite la gîte.

Ces éléments, associés aux propulseurs d’étrave et de poupe qui facilitent les manœuvres de port, s’inscrivent dans le concept de ” easy sailing ” que la marque promeut depuis de nombreuses années pour favoriser l’accès à la navigation de plaisance, même pour les navigateurs débutants.

Le garage arrière peut accueillir un semi-rigide de 2,8 m, tandis que le coqueron avant peut recevoir une cabine d’équipage.

Et parce que chaque détail a son importance, le garage permet de mettre à l’eau et de récupérer un semi-rigide de 2,8 m sans effort, grâce à un treuil électrique. Il y a même une cabine skipper/hôtesse dans le coqueron avant, une autre caractéristique qui montre que toutes les bases sont couvertes et qui renforce encore sa popularité en Asie.

Cet article a été publié pour la première fois sur Yacht Style.

Pour plus d’informations sur les yachts, cliquez ici.

author avatar
Marie Rédactrice
Rédactrice chez Produit Luxe. Passionnée par les bateaux de plaisance, j'aborde ce sujet et son actualité sur produit-luxe.com
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts