Jeanneau navigue dans l’espace des chats avec le JY55

Le Jeanneau Yachts 55 rejoint les nouveaux 60 et 65

Qu’est-ce qu’un nom ? Dans le cas du nouveau Jeanneau Yachts 55, il y a un double numéro qui semble indiquer que ce monocoque adopte avec dextérité certaines des meilleures caractéristiques des multicoques. Regardez une fois et vous verrez un monocoque, mais regardez deux fois – surtout de l’arrière ou du dessus – et vous vous demanderez parfois si vous n’êtes pas à bord d’un catamaran.

Pour son nouveau voilier, Jeanneau a fait appel à Philippe Briand pour la coque et à Andrew Winch pour les intérieurs. De tels designers étoilés ne pouvaient que produire un résultat de haut niveau et ils ont poursuivi la combinaison gagnante qui a déjà produit le Jeanneau Yachts 60 et le bateau amiral 65. Comme ces modèles, le 55 est conçu pour les marins qui ont l’intention de faire de la croisière hauturière de longue durée dans le confort et le style.

Le JY55 offre un espace social digne d’un catamaran à l’arrière

Construit pour durer, le 55 est doté d’une coque en fibre de verre infusée sous vide, d’une longueur hors tout de près de 17 mètres et d’une largeur légèrement inférieure à 5 mètres. Le tirant d’eau de la quille est de 2,45 m et les deux gouvernails du yacht sont équipés de roulements à rouleaux auto-alignants. Cette configuration de navigation sérieuse est facile à gérer en équipage réduit, avec une grand-voile à enrouleur de mât et un foc à enrouleur avec un rail de foc auto-vireur proposés en standard.

A partir de là, la gamme d’options que les propriétaires peuvent choisir est presque vertigineuse, faisant du 55 un yacht qui peut être ajusté pour répondre à un large éventail d’aptitudes à la voile et de besoins de style de vie.

Un espace social à l’image d’un chat

La qualité du mode de vie à bord était un facteur déterminant pour ce monocoque, qui comprend de nombreux éléments de convivialité que l’on ne trouve généralement qu’à bord des catamarans. L’aménagement du pont arrière, par exemple, fait la part belle au farniente.

Le pont arrière est équipé de sièges en L à bâbord et d’un canapé en U à tribord

On peut penser que l’on voit double lorsqu’on monte à bord et que l’on trouve une banquette en U à tribord, en face d’un canapé en L à bâbord. Les deux aménagements peuvent faire double emploi en se transformant de sièges autour de tables en de grands bains de soleil où les invités peuvent se prélasser, sans être dérangés par la présence de treuils et d’autres équipements de navigation.

LIRE AUSSI  Le festival du yachting de Singapour prend de l'ampleur

Notez également que le plancher est de plain-pied, de sorte que vous disposez d’un espace dédié à l’agrément qui s’étend sur près d’un quart de la longueur du bateau.

Chaque côté est équipé d’une table qui peut être abaissée et recouverte de coussins.

Le tableau arrière s’ouvre pour devenir une grande plate-forme de baignade qui offre plus qu’un accès facile à l’eau. C’est aussi la base d’une cuisine extérieure lorsqu’un gril est installé sur le côté tribord. En planant à quelques centimètres au-dessus de l’eau, la préparation des repas dans un tel cadre offre ces moments ” que demander de plus ” qui rendent les vacances vraiment mémorables.

Bien qu’il n’y ait pas de garage à annexe, une annexe de 2,9 m peut être stockée et mise à l’eau à partir de bossoirs télescopiques, comme ceux que l’on trouve à bord des catamarans. Et si une annexe est stockée à l’arrière, l’une des banquettes latérales se soulève pour permettre aux invités de débarquer confortablement tout en laissant l’annexe bien arrimée.

Confort et protection

Le Jeanneau Yachts 55 est conçu pour la navigation en équipage réduit.

Alors que la partie arrière semble se rapprocher d’un style de vie de catamaran, à l’avant des grandes zones de repos se trouvent les deux postes de barre, avec des roues montées sur des piédestaux qui contiennent le cœur battant de l’âme navigante du yacht.

Bien sûr, la navigation est facile avec les commandes de l’écran tactile Raymarine, les joysticks pour les propulseurs d’étrave et de poupe, les winchs électriques et toutes les amarres à portée de main, mais c’est de la navigation sérieuse et c’est un plaisir.

Un poste de navigation avec écran GPS se trouve à bâbord.

Les marins peuvent facilement garder un œil sur les voiles d’avant et marcher rapidement le long des ponts latéraux propres, qui restent sur un seul niveau qui monte lentement vers les voiles d’avant et le beaupré fixe. Dans la partie avant se trouve l’équipement d’ancrage et même une cabine de skipper avec salle de bain.

LIRE AUSSI  L'électrification à Singapour - LUXUO

Le chariot d’écoute de grand-voile est monté directement sur un arceau de sécurité arqué qui délimite le cockpit protégé. Le pare-brise est en verre incurvé avec une partie centrale ouvrante, de sorte que la vue est toujours libre et claire.

Vue arrière du cockpit couvert, avec une dînette à tribord

En fonction du climat dans lequel ils prévoient de naviguer, les propriétaires peuvent choisir de monter un cagnard ou un bimini escamotable. A l’arrière de l’arceau de sécurité, les propriétaires peuvent même installer une protection pour les postes de barre afin de pouvoir naviguer quelles que soient la latitude ou les conditions météorologiques.

A l’intérieur du cockpit se trouve un poste de navigation avec une table à cartes, un écran GPS et les commandes du pilote automatique à bâbord, tandis qu’une table à manger abritée à tribord fait de ce poste une zone intérieure/extérieure qui se double d’un espace de travail/de jeu.

Une porte coulissante de descente mène sous le pont

Tout est aussi protégé des éléments que les propriétaires le souhaitent, et tout l’équipement est facile d’accès et à portée de main. Un couple de marins expérimentés pourrait facilement naviguer seul sur ce bateau et explorer le monde en toute liberté.

La lumière en bas

Cette sensation de liberté est renforcée par l’agencement du salon sous le pont. Trois couches de lumière pénètrent par les fenêtres de la coque et du roof, ainsi que par les lanterneaux des écoutilles, pour rendre l’ensemble de l’espace lumineux et offrir une excellente circulation naturelle de l’air.

Vue avant du salon, avec la dînette à deux tables à bâbord et la cuisine à tribord.

Une cuisine bien équipée, une dînette avec des sièges en L et des tables qui s’ajustent en hauteur pour devenir une couchette supplémentaire sont similaires à ce que l’on s’attend à trouver sur un voilier de cette taille.

Cependant, ce qui est surprenant, c’est que cette zone peut être utilisée comme un seul espace ouvert avec l’avant de la cabine du propriétaire en laissant les deux portes coulissantes ouvertes. Cela crée une sorte d’ambiance “loft” où les divisions entre les zones de jour et de nuit s’estompent pour créer un seul grand espace qui est parfait pour un couple naviguant seul.

LIRE AUSSI  Festival de la plaisance de Cannes : l'Italie sous les projecteurs
Des portes coulissantes mènent à la suite parentale à l’avant

Si elle est spacieuse et aérée, elle est également apte à la navigation et pratique, avec de nombreuses mains courantes bien placées, témoignant de la volonté des concepteurs d’assurer la sécurité du bateau et de ses occupants, même dans les conditions les plus difficiles.

Si le Jeanneau Yachts 55 offre à ses propriétaires le luxe de l’espace et de l’intimité, n’oublions pas qu’il s’agit d’un bateau de 17 mètres, et qu’il est donc probable que des invités fassent partie du tableau à un moment ou à un autre. Ce n’est pas un problème.

Les portes papillon mènent aux deux cabines d’invités.

Personne ne sera dérangé dans son intimité grâce à une installation vraiment innovante, qui est si bien conçue que vous ne la remarquerez peut-être même pas au premier abord. Juste devant la barre se trouvent deux portes vitrées à glissière qui s’ouvrent pour révéler des descentes symétriques menant aux deux cabines d’invités. La configuration et les sensations sont très proches de celles que l’on a sur un catamaran, en pénétrant dans une coque séparée.

Cette solution ingénieuse permet aux invités de bénéficier d’une intimité totale, en gardant leurs espaces de sommeil séparés à la fois des propriétaires et des autres invités. Les deux cabines doubles ont leur propre salle de bain, ce qui rappelle le type d’intimité que l’on trouve à bord d’un catamaran.

Le grill extérieur est accessible lorsque la plate-forme de bain est abaissée.

Un voilier peut-il donc adopter certaines des meilleures caractéristiques de vie d’un catamaran tout en restant fidèle à sa vocation ? D’après les chiffres de vente, il semble que le Jeanneau Yachts 55 le puisse.

Avec sa combinaison de performances de navigation et de confort de catamaran, il pourrait bien être le voilier qui reconquiert les navigateurs monocoques qui avaient dérivé vers la facilité et la stabilité des catamarans. Il pourrait également séduire les propriétaires de yachts à moteur à la recherche d’un moyen plus durable et plus écologique de passer du temps sur l’eau.

Parce qu’à bord d’un voilier où vous êtes libre comme l’air de choisir votre emplacement, votre emplacement, votre emplacement, ce sont les nombreuses façons dont le Jeanneau Yachts 55 vous permet de profiter de votre vie à bord qui font toute la différence.

http://www.jeanneau.com

Cet article a été publié pour la première fois sur yachtstyle.co

Pour en savoir plus sur l’actualité du yachting de luxe, cliquez ici.

author avatar
Marie Rédactrice
Rédactrice chez Produit Luxe. Passionnée par les bateaux de plaisance, j'aborde ce sujet et son actualité sur produit-luxe.com
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts