Le nouveau CLB65 de CL Yachts est conçu pour les plaisanciers

Le CLB65 a une vitesse de pointe de 30 nœuds avec les moteurs de 1 000 ch en option.

Le CLB65, l’un des deux modèles de CL Yachts présentés pour la première fois au salon nautique international de Fort Lauderdale en octobre dernier, est une proposition complètement différente du CLX96, le navire amiral, qui a fait ses débuts à ses côtés. Pour commencer, il s’adresse à des acheteurs plus enclins à naviguer entre les îles qu’à faire un voyage de 1 000 milles sans escale.

Je considère les propriétaires de ce yacht à moteur comme des plaisanciers plutôt que comme des yachtsmen, et ce pour une raison essentielle : Le CLB65 peut être piloté par un couple ayant déjà parcouru de nombreux milles en mer, même si CL Yachts a prévu une cabine pour le capitaine à l’arrière du bateau.

Avec une largeur de près de 20 pieds, le CLB65 est beaucoup plus large que la plupart de ses concurrents.

Même s’il s’agit du petit dernier de la gamme CL Yachts, la taille intérieure est impressionnante puisqu’il est construit sur la coque du sistership CLB72. La longueur totale de 65 pieds 9 pouces s’accompagne d’une largeur de 19 pieds 10 pouces, soit 2 à 3 pieds de plus que de nombreux modèles européens de longueur similaire. Cela représente beaucoup d’espace de vie supplémentaire.

Les zones extérieures offrent des espaces généreux avec des aménagements intelligents qui devraient plaire à n’importe quel couple de croisiéristes. Le cockpit arrière dispose d’une table et d’un salon, tandis que les deux passerelles latérales mènent à un salon et à un bain de soleil à l’avant. Cette zone avant est importante car elle est partagée entre la zone de convivialité et la zone de travail pour le mouillage. Les hauts rails en inox sont conçus pour se déplacer en toute sécurité par mer agitée.

Avec une largeur de près de 20 pieds, le CLB65 est beaucoup plus large que la plupart de ses concurrents.

Le flybridge offre également beaucoup d’espace, avec un toit rigide, un poste de pilotage supérieur, deux zones de repos séparées, un grill extérieur et un espace ouvert à l’arrière. Le pont peut facilement accueillir 10 à 15 personnes.

LIRE AUSSI  C&N obtient un contrat d'affrètement pour le Maj Oceanic

Il y a également une plate-forme de baignade surdimensionnée à l’arrière pour transporter une annexe ou simplement pour faciliter l’accès à l’eau. Elle a une profondeur d’environ 2,5 mètres et s’étend sur presque toute la largeur de la coque, de sorte que trois ou quatre invités en maillot de bain peuvent l’utiliser comme un autre endroit pour se détendre, du moins par mer calme.

Le cockpit arrière est équipé d’une télévision d’angle et d’un escalier menant au flybridge.

La coque numéro un à Fort Lauderdale était propulsée par deux Volvo Penta 1050 avec des moteurs IPS. Cette option de moteur standard permet d’atteindre une vitesse de pointe d’environ 27 nœuds, ce qui, compte tenu de la manœuvrabilité de l’IPS, est tout à fait respectable. Si vous souhaitez un peu plus de puissance en fin de course, des Volvo IPS 1350 améliorés sont également disponibles.

Un bateau pour les plaisanciers

Mes premières impressions sur l’intérieur, avec sa cuisine à l’arrière, ses armoires latérales à l’arrière et son salon à l’avant, étaient mitigées. La sellerie blanche et les autres matériaux, mélangés aux boiseries en noyer, étaient agréables, lumineux et fonctionnels, mais basiques par rapport à certains concurrents italiens et britanniques de la marque.

Le flybridge commence par un canapé en L et un grill extérieur.

C’est alors que j’ai compris que ce bateau n’avait pas besoin d’être tape-à-l’œil ou ultramoderne. Il doit être pratique pour le couple de plaisanciers qui souhaite l’utiliser comme résidence secondaire sur l’eau. Il n’a pas besoin de marbre italien, de murs recouverts de cuir ou d’inserts en miroir pour plaire à ce couple de vrais plaisanciers, qui pourrait bien être gêné par l’excès de toute façon.

Le pont principal dégage une belle impression de simplicité, en particulier dans le salon ouvert à l’avant et dans la salle à manger située à tribord de la cuisine arrière. Grâce à la fenêtre arrière ouvrante et à la porte du cockpit, l’intérieur et l’extérieur peuvent être réunis pour les repas, ce qui permet à deux groupes de manger simultanément s’il y a beaucoup d’invités.

LIRE AUSSI  Salon de trois jours d'Asia Yachting à Hong Kong
Le CLB65 est le premier modèle de CL Yachts doté d’une cuisine arrière.

La cuisine est équipée d’un four à convection, d’un grand réfrigérateur, d’un congélateur et d’un évier, avec des fenêtres qui permettent au chef d’avoir une vue sur l’océan. Juste à l’avant, à bâbord, se trouve un grand salon avec un canapé en forme de C et une table à côté d’une fenêtre électrique qui s’ouvre et se ferme.

À tribord, la plate-forme de pilotage surélevée avec deux sièges permet une certaine intimité pour la conduite du yacht, qui offre une excellente navigation, grâce aux grandes fenêtres et aux consoles faciles à lire sur le tableau de bord.

Le confortable canapé à trois côtés du salon.

Derrière le gouvernail se trouve un meuble de rangement dont le dessus blanc est assorti au reste de l’intérieur. On peut passer de nombreuses heures dans ce salon, que l’on soit en route ou au mouillage. Le cabinet de design Interiors by Carmen a créé deux intérieurs pour le bateau, la version en noyer que nous avons vue et une autre en hickory.

Léger et lumineux

Sur le pont inférieur, les trois cabines sont divisées en une VIP à l’avant, une suite parentale au milieu du bateau et une cabine à deux lits, toutes avec salle de bain.

Vue à tribord de la suite principale au milieu du navire.

La suite principale est une belle combinaison d’armoires, de tiroirs et de garnitures en noyer, avec un lit queen-size placé au centre. La salle de bain comprend deux élégants lavabos ronds, de grandes toilettes et une énorme douche vitrée avec suffisamment d’espace pour y installer un banc en bois. Des détails comme celui-ci soulignent l’habitabilité du 65.

Si l’on considère qu’elle se trouve à l’avant, la cabine VIP est également de taille généreuse, avec le lit au centre et les armoires tout autour. La salle d’eau, même si elle n’est pas aussi grande que dans la cabine principale, dispose d’une douche vitrée (là encore avec une banquette en bois) qui donne une impression d’espace. À bâbord, une cabine d’invités avec deux lits et une salle de bain attenante complète l’aménagement.

LIRE AUSSI  Débuts au salon nautique pour 100 Sunreef Power
La cabine VIP avec salle de bain à l’avant bénéficie d’un puits de lumière.

Depuis la cabine d’équipage accessible depuis la plateforme de bain, j’ai eu l’occasion de jeter un coup d’œil à l’intérieur de la salle des machines, et bien qu’elle soit propre et bien rangée, la hauteur sous plafond était réduite, ce qui est légèrement problématique si vous êtes un croisiériste qui aime faire de l’entretien préventif. Cependant, tout bien considéré, il s’agit d’un problème mineur compte tenu de l’agencement intelligent du reste du yacht.

Avec son profil conventionnel et son intérieur sobre, le CLB65 n’est pas le nouveau bateau le plus flashy sur l’eau, mais encore une fois, qui veut cela ? Les personnes qui veulent ce bateau apprécieront l’espace généreux à l’extérieur comme à l’intérieur, ainsi que l’aménagement terre-à-terre qui permettra à un couple de croisiéristes de s’y retrouver facilement.

Cet article a été publié pour la première fois sur Yacht Style.

Pour plus d’informations sur les yachts, cliquez ici.

author avatar
Marie Rédactrice
Rédactrice chez Produit Luxe. Passionnée par les bateaux de plaisance, j'aborde ce sujet et son actualité sur produit-luxe.com
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts