Giorgio Armani dans sa maison de vacances de Pantelleria

La première fois que j’ai mis les pieds sur l’île italienne de Pantelleria (située dans le détroit de Sicile, en Méditerranée), c’était il y a 30 ans, lorsque j’y ai fait un voyage pour rendre visite à un ami. Croyez-le ou non, je n’ai pas aimé. Je m’attendais à ce que ce soit plus exotique, moins “dur”. Il n’y avait pas de beaux hôtels, pas de restaurants, pas de vie. Nous avions besoin d’un générateur pour cuisiner. La plus grande excitation de la journée était lorsqu’une voiture passait sur la route. Mais après quelques jours, je me suis acclimaté à l’inactivité. Un jour, j’ai levé les yeux vers ce ciel clair et tout était si calme et tranquille – un pur silence.

En 1981, j’y suis retourné pour rendre visite à un autre ami et j’ai décidé d’y acheter une maison. Quelques années plus tard, j’ai acheté un autre terrain plus proche de l’eau et, depuis, cette île est mon refuge d’été chaque mois d’août. Bien sûr, aujourd’hui, Pantelleria est bien différente : elle a l’électricité, il y a quelques hôtels, et les voitures qui passent sur la route ne sont plus la grande attraction. Mais elle conserve toujours cette beauté sauvage et intacte, qui me rappelle le moment où j’ai acheté la maison pour la première fois.Giorgio-armani-Pantelleria-2

Les structures d’origine étaient deux bâtiments abandonnés dammusi sur cet endroit isolé où les gens cueillaient souvent des figues indiennes sur les cactus géants. (Le dammuso est une structure architecturale traditionnelle faite de matériaux naturels tels que la roche, le tufo rouge et le plâtre, et a été introduite à Pantelleria au Xe siècle). Les murs en pierre de deux pieds d’épaisseur sont construits à partir de roche volcanique et les toits blancs en forme de dôme sont des formes naturelles d’isolation et de protection contre les températures extrêmement élevées. Les pièces de la maison sont donc fraîches et l’air est constamment frais – c’est encore mieux que l’air conditionné !

LIRE AUSSI  Allure nordique - Lentor Modern de GuocoLand

Giorgio-armani-Pantelleria-4

Étrangement, la mer n’était pas une priorité pour moi. C’était l’île entière, la lumière, et le terrain grossier et sauvage. C’était humiliant d’être entouré d’énormes roches volcaniques noires – cela donnait de la force au lieu. Et j’avais besoin d’une force naturelle aussi puissante pour m’aider à me détendre.Giorgio-armani-Pantelleria-5

Au fil des ans, j’ai travaillé sans relâche sur le jardin Oasis qui entoure ma maison. Il comprend de spectaculaires arbres Tiaré, de magnifiques rosiers, des haies de jasmin, des cyprès rares et des palmiers tricentenaires importés de Sicile, sans oublier les figuiers de Barbarie. Echninocactus grusonii (cactus) et des Cycades. Chaque année, la propriété fait l’objet de travaux d’entretien. En fait, l’année dernière, des travaux ont été effectués sur la piscine, et j’ai également entièrement rénové les intérieurs en utilisant des pièces de ma ligne Armani Casa.

Giorgio-armani-Pantelleria-6

J’ai choisi de travailler avec l’architecte Gabriella Giuntoli pour cette maison pour un certain nombre de raisons. Elle est originaire de Pantelleria et connaît parfaitement l’environnement naturel. De plus, elle a une capacité innée à comprendre les goûts et les besoins d’une personne et à transformer ces idées en une réalité simple, naturelle et, finalement, luxueuse. Qu’est-ce que j’aime le plus dans cette maison ? La terrasse du salon extérieur qui donne sur la mer ; la piscine qui apparaît comme un bassin naturel dans le paysage sauvage ; le sentiment de calme et de relaxation ; et le fait qu’elle soit si proche de Milan et que j’aie l’impression d’être à des kilomètres de la civilisation.Giorgio-armani-Pantelleria-7

Cette maison de vacances à Pantelleria reflète parfaitement ma vision et mon style esthétique personnel. Comme les vêtements, la maison reflète la personnalité de chacun. C’est pourquoi il est si important de choisir des articles qui contribuent à faire ressortir votre personnalité de manière naturelle. Vous devez vous sentir à l’aise, détendu et choyé dans votre propre maison. J’aime tout ce qui a son fondement dans la nature, qu’il s’agisse de matériaux, de couleurs ou de formes. J’ai maintenant plusieurs maisons dans le monde entier. Chacune est très différente, mais le dénominateur commun entre elles est qu’elles reflètent toutes ma personnalité et les paysages naturels environnants. Giorgio-armani-Pantelleria-1

LIRE AUSSI  La nouvelle collection Fendi x Versace

On me demande souvent de comparer ma maison à Milan et ma maison à Pantelleria. Ce sont deux réalités complètement différentes et elles remplissent des fonctions différentes. Ma maison à Milan est l’endroit où je passe ma vie professionnelle et où je respecte les horaires de travail du lundi au vendredi. Elle est moderne, fonctionnelle et linéaire. Je peux me détendre et recevoir des gens, tout en étant au bureau en deux secondes. En plus, je suis en plein centre de Milan !Giorgio-armani-Pantelleria-8

Pantelleria est mon refuge d’été. Quand j’y suis, je vis en plein air. C’est le seul endroit où j’ai vraiment l’impression de pouvoir “déconnecter” et d’échapper au stress et à l’usure de la vie professionnelle. Avant, je n’y allais qu’en été, mais depuis peu, j’y passe de longs week-ends en automne et au printemps. La Tunisie est si proche que le temps y est toujours chaud et accueillant. Ma sœur dit que c’est le seul endroit qui me fait changer de visage. C’est parce que je suis vraiment détendue, le stress disparaît…”.Giorgio-armani-Pantelleria-9

Une journée à Pantelleria

Une journée de ma vie à Pantelleria est l’exemple même de la vie insulaire, vécue pleinement en plein air. Ma journée commence par une randonnée énergique autour de l’île à 7h30 (j’ai toujours été un lève-tôt) et, contrairement à ce que les gens me reprochent, je ne “force” pas mes invités à m’accompagner – sauf s’ils le souhaitent, bien sûr. Je prends le petit-déjeuner avec ma famille et mes amis après la randonnée parce que je suis pleine d’énergie, mais ils sont toujours à moitié endormis ! Après le petit-déjeuner, nous sortons généralement le bateau en mer et nous nous baignons. Puis, nous revenons à terre pour le déjeuner vers 15 heures. Les repas sont toujours pris à l’extérieur. Après le déjeuner, je fais une petite sieste jusqu’à la fin de l’après-midi. Ensuite, nous pouvons aller au marché local ou regarder un film. Le dîner est toujours à l’extérieur et toujours à la lumière des bougies.

LIRE AUSSI  L'explosion du groupe Lanvin

Crédits de l’histoire

Texte par Giorgio Armani

Traduit par Justin Cheong

Cette histoire a été publiée pour la première fois dans L’Officiel Singapour.

Pour plus de lecture sur l’immobilier, cliquez ici.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts